• Ce sujet contient 14 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par dominique jonquois, le il y a 1 jour et 18 heures.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #3383 Répondre

    Tourotel Val Thorens
    Maître des clés

    Laissez vos avis, idées et suggestions pour la résidence ici

    #3639 Répondre

    Didier
    Maître des clés

    Bonjour à tous,
    En tant que modérateur de ce blog, je reproduis içi la question portée par Mr Ballay Responsable de la période 17 dont la deuxième semaine arrive désormais après la fermeture des remontées mécaniques de la SETAM. Certains associés de cette période saisissent le Conseil de surveillance et le gestionnaire SGIT aux fins d’un dédommagement.
    Après études et conseils le responsable Mr Jacquot écrit :

    #3640 Répondre

    Didier
    Maître des clés

    Monsieur,

    Malgré nos précédents échanges écrits et verbaux, il semble que les explications qui vous ont été données ne répondent pas à vos attentes.
    Il apparait donc nécessaire de reprendre tout d’abord les principes de fonctionnement de la SC TOUROTEL et notamment ses statuts.
    Nous vous rappelons que ceux-ci sont la seule référence en la matière. Etablis à l’origine de la Société en 1975, ils ont été mis à jour en fonction des évolutions législatives et des décisions d’Assemblée Générale, à la condition que celles-ci ne leur soient pas contraire. Ils sont complétés par le Règlement de jouissance qui règle le fonctionnement de la Résidence au quotidien.
    Chacun des Associés au travers de son acquisition de parts sociales en a accepté les termes.

    Sur le sujet particulier de nos échanges :
    Le calendrier est établi en fonction du tableau d’affectations des périodes prévu aux Statuts. Selon les années calendaires, ceux-ci prévoient la possibilité d’intercaler une période dite « Hors Statuts ». Les Statuts stipulent : « Chaque année, la gérance diffusera un calendrier d’occupation fixant les dates d’arrivée et de départ de chaque période …. ». Celui-ci est présenté chaque année en Assemblée Générale. Nous avons pris le parti de le faire voter de façon distincte afin que chaque Associé en ait une pleine connaissance.
    Le tableau d’affectation des périodes figurant dans les Statuts prévoit 17 périodes sur l’hiver. Les dates de période peuvent varier légèrement en fonction du calendrier de l’année, afin de respecter, au mieux, ledit tableau, sachant que :
    La Période 1 qui comprend 2 semaines doit impérativement inclure Noël
    Les Périodes 2,3 et 4 doivent être positionnées en janvier
    et ainsi de suite.
    Pour ce faire, nous nous aidons de la période « Hors Statuts » que nous incluons ou pas, ainsi que vous pouvez le constater en reprenant le calendrier des années précédentes.
    Nous attirons votre attention sur l’intérêt financier d’une semaine Hors Statuts dont les bénéfices profitent à l’ensemble des Associés.
    Enfin, à aucun moment il n’est fait référence dans les Statuts aux vacances scolaires et/ou aux dates d’ouverture de la station.

    Les charges de la période 17 : la répartition des charges est elle aussi déterminée par les Statuts qui ne prévoient aucune dérogation ou traitement particulier pour quelque période que ce soit. Les Statuts faisant Loi, nous ne pouvons y déroger. Il n’est donc pas envisageable de faire une remise de charges.

    Le jugement « FROT » : suite à une décision d’un premier jugement confirmé en Appel, et compte tenu de cette confirmation mais également des coûts engendrés, le Gérant et le Conseil de Surveillance de l’époque (2006-2009) n’ont pas souhaité se pourvoir en Cassation.

    Plus généralement, les décisions d’Assemblée Générale s’appliquent à l’ensemble des Associés. Autrement dit, il ne peut être question que de l’intérêt général de ceux-ci. Elles sont prises à la majorité. Si certaines peuvent ne pas convenir à tous, l’Assemblée reste cependant souveraine.

    Le Gérant est garant de la bonne application des Statuts afin de préserver l’intérêt général, ce à quoi nous nous employons depuis notre nomination, soit 9 ans.
    Nous attirons également votre attention sur le fait que si nous travaillons en étroite collaboration avec le Conseil de Surveillance, y compris son Président, élus par les Associés, celui-ci est un organe consultatif. Il donne son avis et ne peut ni prendre de décision ni accomplir d’acte de gestion.

    En votre qualité de Représentant de Période, nous vous laissons communiquer nos réponses aux Associés qui vous ont interpellé es-qualité.

    Si nous avons conscience que les changements qui se sont opérés au fil des années tant au niveau des congés scolaires que du choix de la station en terme de dates d’ouverture et de fermeture, depuis la création de la SC TOUROTEL, ne satisfont plus vos attentes, ni les gérants ni les Conseils de Surveillance successifs ne peuvent en être tenus pour responsables.

    Espérant vous avoir apporté les réponses utiles, nous vous prions de recevoir, Monsieur, nos cordiales salutations.

    Olivier JACQUOT
    Service Gérance et Mandats

    #3641 Répondre

    Indivision guyamier
    Invité

    Compte-tenu des statuts verrouillés des années 80 , il apparaît que seule une révision législative
    portant sur l’adaptation des statuts des hébergements de montagne en multipropriêté à l’évolution du climat
    pourrait permettre de débloquer la situation.
    C’est à mon avis à chaque adhérent concerné par la semaine S17 /2 de demander à son député de soumettre
    la question ….mais le lobby touristico-financier veille !
    Ce rajoute bien-sûr la mission des gestionnaires à faire rentrer les charges !!
    À vous lire .

    #3655 Répondre

    Didier
    Maître des clés

    Bonjour à toutes et tous associé(e)s de TOUROTEL

    Au cours de l’AG 2020 nous aurons à renouveler les mandats des RP’s (Représentants de périodes) titulaires et suppléants.

    N’hésitez pas à vous porter candidat pour la ou les périodes pendant lesquelles votre appartement est à disposition, en écrivant au CS ou en répondant directement à la SGIT par le formulaire avec vos motivations afin d’exprimer à l’AG les avis *** des associés de la même période.

    A très bientôt,
    Didier Chiarovano
    Webmaster

    #3747 Répondre

    Didier
    Maître des clés

    Bonjour,
    Vous trouverez ci-dessous les échanges d’emails entre Mr Claude-Jean Ballay responsable de la P17 et Mr Jean-Pierre Plot président du conseil de surveillance. Cela fait suite à la semaine hors statut allouée aux associés de la P17-2 à la suite de la décision de la SETAM de fermer les remontées mécaniques.

    Les réponses de Mr JP Plot
    Bonjour à Tous,
    Vous trouverez en pièce jointe le CR de CJ BALLAY complété de mes réponses figurant en bleu dans son texte.
    Ce courrier est transmis à SGIT pour répondre sur certaines interrogations formulées et dont j’estime qu’elles lui appartiennent tant en temps que gérant que comme mis en cause.
    Je suivrai cette demande de réponse et vous aviserai de chacune de mes relances s’il y a lieu à rythme hebdomadaire.
    .
    Je lui ai marqué mon accord et mon soutien sur certains éléments, ainsi que vous pourrez le lire. Mais bien entendu, nous aurons à en débattre en CS.
    Bien Cordialement. Jean-Pierre PLOT

    Pièce jointe annotée :
    Compte-rendu de la réunion d’associés, semaine d’échange période 17, du 6 Janvier 2020
    Présents : Mesdames : Boyer et Veck, Messieurs : Christophe Flament, Lauthier, Roche, Veck et moi-même.
    La réunion débute à 18h, Co-animée par Delphine MAYDA qui a bien voulu ajouter ses connaissances et son expertise à ce débat informel puisque se situant en semaine H.S..
    6 associés assistent à la réunion sur 12 associés présents cette semaine à VT et ayant demandé à bénéficier de l’échange sur un total de 134 associés de la période 17.
    Trois points principaux sont abordés :
    Point 1 : Période 17 et ses aléas
    Situation actuelle :
    – La P17 n’est pas calée sur la fermeture des remontées mécaniques de VT qui entraîne de facto la fermeture des commerces et donc la P17-2 peut se situer après celle-ci. C’est Statutaire et seul un vote en AGE (majorité des 2/3) pourrait faire évoluer les statuts. Je pense que cette majorité ne s’obtiendra pas d’autant que la résidence est ouverte pendant cette période.
    – La SGIT accorde aux associés la possibilité d’un échange de la P17-2 avec une semaine se situant pendant les périodes hors-statut si celle-ci se trouve après la fermeture de la SETAM. Cette faveur n’est pas un dû, elle peut ne plus nous être accordée et sans diminution des charges. D’autre part cet échange ne peut se faire qu’au profit de l’associé, cette semaine ne pouvant être louée.
    – Si la P17-2 se situe de plus en plus fréquemment, lésés que nous sommes aussi par le «Jugement FROT», après la fermeture des remontées mécaniques, il est à craindre aussi que cette 2ème semaine soit fermée du fait du faible taux de remplissage comme cela est le cas pour les périodes d’été. Cette fermeture n’a jamais été envisagée. Je ne porterai pas ce sujet s’il arrivait sur la table.
    Suite à cette réunion et à celle du 22 avril 2019, je porte à votre connaissance, les demandes majoritairement exprimées par les associés dans les réunions et les mails reçus. Elles seront transmises par l’intermédiaire d’un avocat pour avoir plus de poids.
    La négociation porterait en principe sur les 2 points suivants :
    – Soit la P17 est calée sur la date de fermeture des remontées mécaniques qui détermine la fin de la saison de ski et la fermeture d’une majorité des commerces. Quasi impossible statutairement ainsi que signalé plus haut.
    – Soit la SGIT officialise, dans le règlement intérieur par exemple, l’échange de la P17-2 avec une semaine hors-statut dès qu’elle se situe après l’arrêt de la SETAM. Cet échange est gratuit si l’occupant est l’associé. Cette semaine hors-statut est louable par l’associé

    directement ou par l’intermédiaire de la SGIT. Effectivement, je soumettrai cette proposition au prochain CS et elle a mon soutien, en effet, location est actuellement possible et pratiquée.
    Point 2 : Rénovation ou vente de la résidence
    Un constat tout d’abord : il aura fallu 6 ans pour aboutir à la rénovation de l’accueil si celle- ci est réalisée en 2020, avec une inflation des coûts phénoménale. Je rappelle que dès notre réunion d’associés du 30 avril 2018 nous avions jugé que l’intervention d’une école d’architecture belge, à la demande de la gérance, n’était pas pertinente.
    L’étude a toutefois servi de base aux travaux en cours de lancement avec
    comme objectifs une réalisation pour l’ouverture de la prochaine saison.

    Rappel: La résidence comporte 167 studios dont 99 : 2 pers. 50 : 4 pers., 18 : 6 pers. et 4 appartements de fonction. Cela représente pour l’hiver : 2839 lots-périodes et 43019 parts. La SCI créée pour 60 ans, existe depuis 1975 et se termine en 2035.
    Après discussion sur l’avenir de la résidence, les participants se sont à l’unanimité déterminés pour que ce problème trouve rapidement sa solution dans l’une ou l’autre les 2 propositions suivantes identiques à celles définies en avril 2019.
    – Soit engager les démarches pour qu’une vente de la résidence soit réalisée dans un avenir le plus proche possible et avant que la location des studios ne devienne de plus en plus difficile du fait d’investissements insuffisants. Il est rappelé que le taux de remplissage de la résidence est en baisse d’année en année.
    Il semble nécessaire à ce stade d’avoir une estimation par la SGIT de la valeur en l’état de la résidence.
    – Soit engager des démarches très rapides, le terme de la SCI étant 2035, pour qu’en 3 ans maximum une rénovation complète soignée de la résidence soit réalisée, sur une base au plus égale à 1000 €/m2. Le budget à l’étude par la SGIT de 4000 K€ semble raisonnable pour rénover les 3822,19 m2 de studios (y compris les logements de fonction mais sans celui de la direction) et donc environ 100€ par part. Une étude de l’allongement de la durée de la SCI, dans le cas de la rénovation, pourrait être à envisager, afin de rentabiliser l’investissement.
    Les positions des participants sont ouvertes. Les 2 options semblent envisageables pour les associés. Ces décisions nécessitant un accord des 2/3 des associés, l’option qui semblera majoritaire serait à privilégier. Tous les associés présents réaffirment leur volonté de voir le sujet aboutir à une décision dans les plus brefs délais, la rapidité d’exécution étant une part importante des paramètres de décision.
    Pour l’instant et dans l’attente de propositions concrètes comprenant des plans, des coûts et les augmentations de charges, 2 participants sont pour la vente rapide, les 4 autres se décideront après étude des éléments fournis.
    Nous sommes en réflexion sur le sujet et le traiterons en CS et AG.
    Point 3 : L’ascenseur.
    Rappel : reconduction de la société OTIS pour la maintenance dont le coût a baissé mais cela semble normal après les travaux importants effectués.
    Pour ceux-ci, c’est aussi OTIS qui avait remporté le marché alors que la Sté ACAF était très bien placé et présente dans la station. 2 personnes, présentes à la réunion, nous ont loués son sérieux et sa réactivité. Au vu des déboires qui suivirent et de la qualité de la prestation, ACAF aurait peut-être mieux rempli le contrat et surtout, elle ne fait pas parti d’un gros groupe. ACAF n’a pas été retenu par ASCAUDIT.
    En ce qui concerne OTIS, Delphine MAYDA nous informe du changement d’un élément de l’ascenseur qui n’avait pas été prévu dans le devis alors cette sté connaît parfaitement notre installation. Ce coût élevé a été déduit des pénalités de retard. Nous sommes unanimes à penser que cela est inadmissible. Nous espérons une explication de Mr Cassan ou de la SGIT car pourquoi accepter ce supplément après un audit de la Sté ASCAUDIT et si on considère qu’OTIS avait toutes les cartes en main. Pour ma part, j’ai constaté que les réglages des portes intérieures des 3 ascenseurs laissaient largement à désirer car ne s’ajustant pas parfaitement avec les montants de l’habillage des cabines.

    Mr Cassan n’est plus en charge du sujet qui est désormais porté par René REMY Vice Président du CS en ses qualités d’entrepreneur et consultant en travaux.
    Il suit ce sujet entre autres tant avec Odalys qu’avec moi.
    Divers :
    Les questions qui ressortent en fin des débats :
    – Pourquoi la rénovation de l’accueil a-t-elle pris autant de temps, la gérance a-t-elle un intérêt dans ce retard ?
    – Pourquoi la gérance est-elle si peu réactive à la fixation des tarifs de location des studios en fonction de la période et de la concurrence ?
    Sur ces 2 points, je demande à Odalys de vous répondre.
    – Pourquoi la gérance et le C.S. ne prennent-ils pas le problème de la rénovation ou de
    la vente de l’immeuble à bras le corps ? 2035 n’est pas une date si éloignée et les délais de réalisation sont longs dans notre SCI. En effet une large majorité de propriétaires désirent être informés pour se positionner et souhaitent des décisions rapides.
    A Priori, la vente et la fermeture anticipée ne sont pas à l’ordre du jour.
    – Ce sont les travaux de rénovation qui sont notre axe majeur à ce jour.
    – Bien sûr, je soutiens l’initiative évoquée ci-dessous.

    – Fin de réunion 19h45 après des échanges constructifs. Merci à tous les participants. Jean
    Ballay,
    Représentant de la période 17
    PS : Je suggère que lors des réunions de période des associés, la question du devenir de la résidence fasse l’objet d’un débat. Merci à Mr PLOT de soutenir cette initiative.
    Effectivement, ce débat est déjà engagé, et il n’est pas question de le neutraliser

    Monsieur PLOT bonjour,
    Merci pour les observations portées sur mon compte rendu et les réponses données à quelques points de celui-ci.
    Je suis heureux de constater encore que nous partageons quelques préoccupations communes sur le devenir de Tourotel.
    J’espère des réponses de SGIT.
    Bien à vous,
    Jean Ballay

    Bonjour à tous,
    Suite à l’envoi du compte rendu de janvier, monsieur Jean-Pierre PLOT,
    Président du CS que je remercie, a pris le temps de l’annoter et de répondre
    à certaines de nos préoccupations.
    Veuillez le trouver ci-joint, en bleu ses observations.
    J’attends les réponses de Monsieur REMY et de la SGIT pour vous les faire parvenir.
    Avec le choix de OTIS et le paiement du consultant ASCAUDIT, devoir régler une somme importante en plus du devis à OTIS me semble tout à fait inadmissible. Amicalement,
    Jean Ballay
    Rep. P 17

    #3769 Répondre

    Sion Sébastien
    Invité

    Chers associés de la SCTVT, veuillez trouver ci-dessous le compte-rendu de la réunion d’information des associés de la période 8.
    Présents :
    – Mme Abramowicz
    – M Blandin
    – Mme Byramsee
    – M et Mme Leurier
    – M Palisse
    – M et Mme Sion
    La réunion s’est déroulée le lundi 24 février 2020 à 18h00 et a été animée avec l’aide de Delphine qui a apporté toutes les réponses aux questions posées.
    Pour animer cette réunion, je me suis servi du compte-rendu de la commission des travaux des 4 et 5 décembre 2020 qui a donc été passé en revu.
    Certains chiffres n’ont pas manqué de faire réagir, en particulier les honoraires de la phase 2 du réaménagement du RDC. 56.453€ semble une somme très élevée pour le travail à réaliser. Delphine nous a toutefois fait part qu’il s’agissait des prix du marché sur la station de Val Thorens.
    Sorti du périmètre du compte-rendu de la CT de décembre 2020, les points suivants ont été abordés :
    1. Une question a été posée sur les raisons de la présence de l’école de ski Oxygène devant Tourotel (sans vouloir remettre en cause le principe).
    Delphine a expliqué que lorsqu’une école de ski souhaite s’installer sur la station, c’est le service des pistes qui attribue une zone géographique. C’est à la suite du positionnement de cette école devant notre immeuble qu’un local a été loué à cette école. En plus de la location, l’école Oxygène participe au frais d’entretien du WC disponible au niveau -6 en particulier pour l’achat du papier toilette.
    2. Les associés présents sont unanimement inquiets du devenir de la résidence.
    De la même manière, qu’ils sont tous favorables à la prorogation de la S.C.T.V.T, ils demandent que soient rapidement réalisés les travaux de rénovation de la résidence.
    Les travaux demandés sont :
    – La rénovation des garde-corps (terrasse et appartements),
    – La rénovation des appartements,
    – La mise à disposition de l’internet dans les appartements.
    La rénovation des garde-corps devient urgente en raison de l’état de vétusté de certaines lames (cf. photos ci-dessous). Outre le fait que nos garde-corps ont été réalisés suivant d’anciennes normes, le bois se décompose du fait de l’âge et des intempéries. C’est un sujet que j’avais soulevé après mon séjour en 2019. Je constate que la situation n’a que peu changé voire s’empire.
    Si fermer la terrasse commune est une mesure qui pourrait être envisagée pour raison de sécurité, (ce qui toutefois serait fort dommageable en raison de l’attrait quelle apporte aux clients à chaque fois que la météo est favorable), il ne sera pas possible de la faire appliquer au niveau des balcons des appartements. Se pose alors la question de qui assumera la responsabilité d’un éventuel accident.
    Pour faire le lien entre les terrasses et le niveau de confort de la résidence, les associés souhaiteraient que la commission commerciale se réunisse à nouveau pour constater du décalage qui s’accentue entre la demande de la clientèle (80% des occupants sont des locataires) et ce que nous offrons réellement.
    Nous ne pourrons pas continuer à nous satisfaire de la seule présence au pied des pistes, à l’écart des nuisances sonores du centre station pour attirer les locataires.
    Delphine (qui ne ménage pas ses efforts) et son équipe font un travail remarquable et particulièrement apprécié pour satisfaire nos besoins et ceux de nos locataires, mais encore une fois, il faut que les touristes aient envie de venir dans notre résidence plutôt que dans les autres.
    En conclusion, il devient urgent de lancer les formalités pour la prorogation de la SCTVT.
    En cas de non-prorogation, les associés auront du mal à accepter les travaux nécessaires pour redonner de l’attrait à notre patrimoine commun. S’en suivra une baisse de fréquentation qui ira inéluctablement en s’accélérant. Bon nombre d’associés seront alors tentés de ne plus payer leurs charges. A la fin, lorsqu’il s’agira de devoir vendre le bâtiment, étant donné les arrangements qui semblent s’opérer sur la station, il ne faudra pas espérer récupérer beaucoup d’argent à répartir entre associés, différence faite du prix de vente, des frais administratifs et du solde des charges qui seront restées impayées. D’autant qu’avec une date butoir, les éventuels acheteurs n’auront qu’à faire jouer le calendrier pour nous imposer un prix qui ne nous conviendra pas. Toute rénovation, en l’absence de prorogation, n’ajouterait aucune plus-value à la vente car l’acheteur supposé entreprendra d’autres travaux de plus grande ampleur pour répondre à un cahier des charges et à un usage bien différent du nôtre.
    A contrario, la prorogation redonnera du potentiel à Tourotel. La valeur des parts à la revente sera fortement revue à la hausse pour ceux qui souhaiteront alors quitter l’aventure (pour information, de nouveaux candidats pour devenir associés on fait part de leur intérêt cette semaine, mais avec l’idée que la durée de vie de la SCTVT sera prorogée) et tous les associés qui aiment à venir, eux-mêmes ou leurs enfants, pourront continuer de le faire.
    L’expérience d’autres résidences prouvent que cela est le sens de l’histoire.
    Le ClubHotel de Val Thorens et celui de Méribel ont récemment prorogé la durée de vie de leur SC. Un associé a également fait part de la rénovation d’une résidence du même type à Saint Tropez dont le résultat a été très apprécié de tous les usagers propriétaires comme locataires.
    Il ne reste donc qu’à faire de même pour TOUROTEL.

    Sébastien Sion
    Associé en P1 et P8

    #3774 Répondre

    BLANDIN
    Invité

    Bonjour,
    Avant de développer : Aucune info sur l’ouverture de Tourotel / CORONA VIRUS !!! pouvons-nous louer ? … CS est OUT !!!! et ne respecte pas les informations légales obligatoires d’information aux usagers comme le font toutes les résidences.
    Ayant participé à la réunion du 24/2/2020 animée par M. Sion et Mme Delphine, je voudrais apporter quelques sujets abordés lors de la réunion mais qui ne figurent pas dans le CR ci-dessus (est-ce un oubli ?):
    – Rénovations Accueil et Studio et autres: je demande à tous les associés de refuser de voter tous budgets tant que les plans et devis ne nous seront pas remis ou publier sur le site Internet. On ne peut pas donner un chèque en Blanc alors que les devis évoqués sont exhorbitants de Stés Val Thorens et autres sélectionnées (et qui en abusent)! A-t-on respecté la loi avec un mini de 3 devis ? et surtout de faire appel à des sociétés qui sont hors Val Thorens, voir étrangères et qui ont besoin de travailler avec des prix compétitifs mais avec garanties décennales… Nous ne sommes pas là pour subvenir aux carences des Vallées qui en abusent.
    – Je constate que le CS est aussi dynamique que la mise à jour du site Internet ! Et cela est inacceptable, car si on se présente on se doit d’assumer ses responsabilités ! Les CR des différentes commissions datent bcp (commission commerciale par ex…) et nous payons leurs frais de déplacement pour n’avoir aucun CR actualisés. Inadmissible !!!! Je demande que les frais de déplacement soient remboursés si les CR ne sont pas actualisés!!!
    – Sécurité de la Résidence : Inacceptable, car la Résidence est ouverte à Tous par le bas et le haut !!! La porte d’entrée haute n’est jamais bloquée avec code à partir de 19h. Pourquoi ? L’entrée basse casier à skis n’est jamais fermée! Nous pourrions installer quelques verrous pour fermer l’accès à partir de 19h. C’est simple et pas cher. Et ôter la cale en bois qui évite que la porte se ferme. Tout le monde peut rentrer et notre résidence sert d’accès vers le haut de la station. Cela ne doit pas continuer pour la prochaine saison. Je refuserais toute rénovation si la Résidence n’est pas sécurisée. Les Clients et moniteurs d’Oxygène passe nos ascenseurs pour aller au RDV !!!!
    – Entretiens et Rénovations Intérieures : QUI contrôle les travaux réalisés dans les appartements ?? Visiblement personne, une aberration du CS et une responsabilité civile !
    – Rembardes extérieures des balcons appart.: AUCUNE SECURITE constatée par personnel de la Résidence (Appart 4C12) qui depuis des années ne cesse de le rappeler! Si accident le CS en sera tenu responsable civilement et pénalement !!! Des mesures conservatoires doivent être envisagées.
    – Robinets d’évier cuisine tourne depuis la rénovation et vont créer des fuites. Qui a accepter la réception des travaux ? Et maintenant on ne fait rien tant que cela tient ! Qui va payer : le CS ! Pas nous sociétaires !
    – Manque d’étanchéïté des porte fenêtres remplacées :traces d’humidité et pollution grise sur le mur. Qui a réceptionné ? qui va réparée car bcp de déperdition thermique.
    – Qui a décidé des couleurs des baies et porte fenêtres : une aberration esthétique!!! Et ce sont ces personnes qui vont valider les rénovations ! Inacceptable !
    – Aucun contrôle des personnes remontant avec leurs chaussures dans les appartements . Tous les matin et soir nous entendons les bruits de ces chaussures. A quoi cela sert de menacer d’appliquer des pénalités sans aucun contrôle. Aux hures du matin et fin d’après-midi il faut mettre une personne pour contrôler et aussi ceux qui empruntent les ascenseurs pour remonter dans la station!!!

    Nous avons une belle résidence, mais malheureusement un CS qui n’est plus à la hauteur surtout avec le Président actuel qui doit quitter ses fonctions très rapidement car incompétent / la situation actuelle que nous vivons. Bonne retraite M. Le Président.
    Mais attention, il faut être très vigilant sur les candidats à venir et éviter tous conflits d’intérêts avec des investisseurs de Val Thorens qui pourraient venir comme un vers dans le fruit satisfaire leur intérêt propre au profit des sociétaires. M. Sion n’a pas cité une candidature comme M. Morillon (entre autres) et je demande que toutes les investigations soient faites sur toutes les personnes se portant candidat.
    Le CS doit investiguer sur toutes les candidatures et porter ses résultats et recommandations à la connaissance de tous les sociétaires.
    Je demande que le CS soit sur le pied de guerre et s’active !
    Bien à Vous

    #3775 Répondre

    D.Chiarovano Médiateur
    Invité

    Bonjour Mr/Mme Blandin,
    Merci d’utiliser ce blog mis à la disposition des associés par le conseil de surveillance (CS).
    Je laisserai les personnes cités dans votre communication répondre précisément.
    Je souhaite, pourtant vous donner quelques indications afin d’éviter des polémiques inutiles.
    – Ce site a été créé par le conseil de surveillance pour mettre à disposition, du public (location « Les bons plans »)et des associés, les informations qu’il détient. Ce n’est pas un site marchand.
    – J’ai personnellement pris la décision de mentionner la fermeture de la station sur les pages d’annonces de locations dès le 15mars.
    – Notre gestionnaire et gérant est SGIT rattachée à Odalys.
    – Les compte-rendus de réunions sont mis en ligne dans les 48h par le webmaster après réception de l’animateur/rapporteur.
    – Depuis de nombreuses années les postes de responsables de périodes et membre du (CS) sont ouverts à tous les associés, peu y prétendent.
    – Les remarques de bon sens que vous faites ont été et sont toujours en cours mais les implications en terme de personnel et de coût sont souvent rédhibitoire. Rappelez-vous que l’exploitation de la résidence est chaque année excédentaire et permet de garder un même niveau de charges.
    – Chaque membre du CS est volontaire et bénévole et agit auprès du gestionnaire pour action et non directement auprès des prestataires. Le CS et SGIT sont en relations fréquentes avec JP.Plot président.
    – En ce qui concerne les travaux de rénovation ils sont et seront très lourds financièrement quand ils auront lieu et il semble que les évènements sanitaires les repoussent encore.

    Restant à votre écoute,
    Didier Chiarovano
    membre du CS
    Webmaster: Tourotel-Val-Thorens.com
    06 27 47 21 09
    cstourotel@gmail.com

    #3804 Répondre

    dominique jonquois
    Invité

    Bonjour à tous,
    Etant propriétaire d’un appartement de 6 personnes en semaine 15 et 16 depuis 25 ans, j’ai vu une amélioration certaine du tourotel depuis l’éviction de Pierre et vacances et le remplacement par Odalys. Certes la SGIT peut mieux faire ( j’attends toujours la réponse de Mr Jacquot par l’intermédiaire de Mr Plot sur la baisse des tarifs de location dès la semaine 15 alors que les vacances scolaires de Pâques attirent encore les vacanciers, les autres stations étant fermées; les hollandais animent encore la station en semaine 17).
    Nous ne sommes pas une société mais un ensemble de copropriétaires et donc nous devons trouver des bénévoles, ayant du temps et un minimum de connaissances, pour faire valoir les droits et désirs des associés, ce qui devient de plus en plus dur, la vie professionnelle étant de plus en plus pesante.
    Le problème se complique car seulement 20% des propriétaires occupent leur appartement et dans les 80% inactifs ce sont des sociétés ou conseils généraux qui ne participent pas à le vie de l’association. Donc je félicite ceux qui s’en occupent, Mr Plot et également son prédécesseur, les membres de commissions et responsables de semaine. POUR LES AUTRES MEMBRES IL FAUT DONC SE BOUGER.
    Mon point de vue maintenant est de proroger et non pas de vendre. D’abord la station est facile d’accès par l’autoroute, le domaine des 3 vallées est grandiose, la station en altitude nous garantit de la neige jusqu’à mai. Le tourotel bénéficie d’une tranquillité et d’un panorama exceptionnel. Tout cela pour dire un investissement qui ne peut que grandir en faisant les travaux, obligatoirement nécessaires à une résidence de standing.
    Pour commencer je m’étonne que Mr Jacquot, responsable de la gestion donc de la sécurité, n’ai pas encore proposé un devis pour le remplacement des garde-corps.
    Vendre dans 15 ans, avec ou sans investissement serait l’équivalent de donner nos « actions ».
    Au plaisir de se voir sur les pistes ou aux AG
    Mr Dominique Jonquois

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
Répondre à : Idées et Suggestions
Vos informations: